Présentation

Tous les articles (2)
  • Le fonctionnement de l’ULIS lycée de Berck

    Par REMI BETHOUART, publié le vendredi 27 janvier 2017 22:12 - Mis à jour le mercredi 8 février 2017 10:46

    Le fonctionnement de l’ULIS lycée de Berck

     

    1. Les acteurs

    Les élèves 

    L’ULIS  accueille des élèves présentant des troubles des fonctions cognitives (TFC). Ces élèves sont préalablement orientés par les commissions des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH), au sein des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). La CDAPH se prononce sur les mesures propres à assurer la formation de l'élève en situation de handicap, au vu de son projet personnalisé de scolarisation (PPS).

    Ces élèves peuvent venir des ULIS collège en suivant le cursus adapté, des EGPA collège ou des instituts médico-éducatifs. 

    L’équipe de direction

    Comme le prévoit le cadre légal, le chef d’établissement est responsable du projet.  « Le fonctionnement de l'Ulis est placé sous la responsabilité du chef d'établissement ».

    Mme Lemaire proviseur, Mme Douchain et Mme Dumont-Fourmanoir proviseurs adjoints procèdent à l’admission des élèves dans l’ULIS à la suite de la notification MDPH, veillent à la mise en œuvre du projet personnalisé de scolarité et à l’intégration du projet de l’ULIS au sein du projet de l’établissement.

    L’enseignant référent

    Mme Cayet est chargée de réunir, d’organiser et d’animer les équipes de suivi et de scolarisation. Elle favorise l’élaboration, la mise en œuvre et les ajustements du projet de scolarisation de l’élève en assurant la permanence de la relation entre les partenaires et en veillant à la cohérence du parcours de formation des élèves.  

    Les conseillers principaux d’éducation et les assistants d’éducation

    Mme François, M Bertrand-Boursier et M Palluel

    Les jeunes inscrits dans le dispositif ULIS sont des élèves à part entière. Les Conseillers principaux d’éducation et les assistants d’éducation les perçoivent comme tels.  

    « Le conseiller principal d'éducation veille à la participation des élèves de l'Ulis aux activités éducatives, culturelles et sportives et à la bonne organisation des temps de vie collective (restauration, permanence, récréation). »

    Les assistants d’éducations sont sensibilisés par l’enseignant coordinateur. Ils participent à la bonne intégration des élèves au sein du lycée, à leur sécurité et à leur bien-être dans les moments de transitions ou les temps de vie collective (pauses ; permanence ; restauration).

    Le coordonnateur

    Mr Béthouart.

    « Le coordonnateur de l'Ulis est un spécialiste de l'enseignement auprès d'élèves en situation de handicap, donc de l'adaptation des situations d'apprentissage aux situations de handicap. »

    Mes missions sont diverses et s’organisent autour de trois axes :

    - l'enseignement aux élèves lors des temps de regroupement au sein de l'Ulis : Remédiations, adaptations pédagogiques,  tenir compte des besoins et des compensations particulières et créer un environnement d’apprentissage favorable aux élèves du dispositif ULIS.

    - la coordination de l'ULIS et les relations avec les partenaires extérieurs : familles, entreprises pour les stages et l’insertion professionnelle, ULIS collège, réseaux de Lycée…

    - le conseil à la communauté éducative en qualité de personne ressource : concertation avec la direction, présence aux ESS (équipe de suivi de la scolarisation) organisées par le professeur référent, gestion de l’emploi du temps et du type d’intervention de l’AVS collectif, concertation avec les enseignants concernés par les inclusions.

    Enfin, nous encadrons avec la direction,  l’accueil et l’accompagnement en amont puis à la sortie de la scolarisation en Lycée de chaque élève, 

    9 heures sont détachées dans mon emploi du temps d’enseignant pour mener à bien ces missions.

    Les AESH

    Laurent Ghys et Amélie Tournet travaillent à mi-temps en tant qu’AVS collectif. Leur rôle est essentiel car ils accompagnent l’élève au quotidien. Ils participent au suivi  et à l’animation de la scolarisation de l’élève dans différents domaines (ESS, vie quotidienne, en inclusion, en regroupement, en sorties et projets.)

    Le Chef des travaux

    Mme Boulanger par sa connaissance des référentiels des diplômes, joue naturellement un rôle essentiel dans l'éclairage du choix de l'orientation professionnelle de l'élève handicapé, les adaptations pédagogiques dans le domaine de la formation professionnelle et la recherche des formations en milieu professionnel. Les questions de l’insertion professionnelle peuvent être posées en lien avec le chef des travaux.

    Les enseignants concernés par les inclusions

    Les professeurs qui enseignent dans les classes où sont inclus des élèves en situation de handicap sont responsables de leur enseignement. Le professeur reste libre de ses choix et va aider à la réussite de l’inclusion en tenant compte de la réalité des TFC (troubles des fonctions cognitives) dont il est informé grâce aux fiches profils produites par le coordinateur et diffusées en début d’année. Des fiches de suivi lui permettent de rendre compte de ses observations et des remédiations apportées en classe.

    L’infirmier scolaire

    En relation avec le médecin de l’éducation nationale qui va émettre un avis sur l’élaboration du plan de compensation du handicap et du plan d'accompagnement individualisé. Madame Coppin et M Dupont vont rencontrer les élèves en début d’année, déterminer leurs besoins et s’assurer de leur capacité à travailler dans les domaines professionnels choisis. Ils gèrent également la question des aménagements d’examen.

    L’assistante sociale

    Son rôle est important. Elle contacte les familles des élèves de l’ULIS et propose des solutions en cas de difficultés d’ordre social. Elle travaille en lien avec le coordinateur ULIS.

    Les COP

    Le conseiller d’orientation psychologue va procéder aux bilans psychologiques nécessaires. Des entretiens personnalisés sont organisés à la demande du coordinateur et de l’élève.

     

    1. Les partenaires extérieurs

     

    Les parents

    Ils sont bien sûr des interlocuteurs privilégiés. Quand cela est possible, je les rencontre, en dehors des ESS pour faire le point sur l’inclusion de leur enfant et essayer de progresser. Ils sont associés à la formation dès le départ, souvent avant même l’inscription effective (immersion). Nous cherchons ensemble des solutions aux problèmes qui peuvent se poser (transport, stages, souffrance, insertion professionnelle…). Je communique également avec eux par mail ou téléphone.

    Les instituts médico-éducatifs

    Certains élèves partagent leurs emplois du temps entre ces structures et le Lycée. Une étroite collaboration et un partage de compétences est mis en place autour de l'élève. Notamment durant les équipes de suivi de scolarisation mais également dans les orientations possibles.

    Les établissements scolaires partenaires du réseaux de l'ULIS

    Les élèves scolarisés en ULIS de LP peuvent être amenés en fonction de leur projet professionnel à suivre des enseignements dans d'autres LP du secteur. Des conventions d'inclusions entre établissements scolaires peuvent permettre à ces élèves ULIS de bénéficier du dispositif tout en étant orientés dans les filières de leurs choix professionnels.

     

    Retour menu principal

  • L'école inclusive inscrite dans la loi

    Par REMI BETHOUART, publié le vendredi 27 janvier 2017 17:39 - Mis à jour le mardi 31 janvier 2017 14:34

    L'école inclusive inscrite dans la loi

    La loi n°2005-102 du février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

    Cette loi pose le principe de scolarisation prioritaire des élèves handicapés en milieu scolaire ordinaire, la scolarisation en milieu spécialisé étant l'exception.

    Circulaires n° 2010-088 du 18-6-2010 et n° 2015-129 du 21-8-2015

    Depuis le 1er septembre 2010, tous les dispositifs collectifs implantés en collège et en lycée pour la scolarisation d'élèves en situation de handicap ou de maladies invalidantes sont dénommés Unités Localisées pour l'Inclusion Scolaire (ULIS).

    La loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République.

    Introduction dans le code de l'éducation du concept d'école inclusive pour scolariser les enfants en situation de handicap et à besoins éducatifs particuliers en milieu ordinaire.

    L’inclusion s’accompagne d’un enseignement et d’une pédagogie adaptée et engage tous les acteurs dans une nouvelle conception de la scolarisation des élèves en situation de handicap.

    « Cette scolarisation au sein de l'école ou de l'établissement permet aussi aux autres élèves d'acquérir un regard positif sur la différence. »

     

    Retour menu principal

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs