Travail de mémoire

La 1ère SPVL prix madeleine Guillemant pour l’édition 2017 du CNRD

Par admin5 Lemaire, publié le lundi 17 juillet 2017 09:30 - Mis à jour le lundi 17 juillet 2017 09:30

Cette année encore les élèves de 1SPVL sont allés à Arras accompagnés de Madame Dumont-Fourmanoir et M.Lannoote afin de recevoir un prix pour leur participation au concours national de la résistance et de la déportation.

 

C’est avec beaucoup de plaisir que nous avons retrouvé Lili Leignel qui était venue témoigner au Kursaal de Berck

 

La classe de 1 SPVL s’est impliquée l’année dernière dans le concours national de la résistance et de la déportation. La collaboration engagée avec l’amicale des déportés, familles et amis de Mauthausen s’est poursuivi cette année avec la venue d’une exposition nommée la part visible des camps, photographies du camp de concentration de Mauthausen (1938-1945).

En découvrant le sujet de l’édition 2017 du concours, les élèves avaient donc déjà de nombreuses idées en tête mais encore fallait-il trouver un moyen de les mettre en valeur. Le projet présenté était un film « des souris et des chats, une histoire de déshumanisation »

L’objectif était à la fois de comprendre le processus de déshumanisation et de pouvoir en parler.  Une fiction pour imaginer…comprendre…ne pas oublier. Le film doit faire réfléchir et pour cela, il doit créer une émotion. Il s’agit bien de mettre en évidence le parcours d’un personnage qui perd peu à peu son humanité et qui ne trouve la force de survivre que dans l’amour. Les deux personnages sont amoureux mais la jeune fille meurt après la première sélection. Pour son mari, elle est la raison de survivre dans les pires moments. Tout se joue dans une fable macabre où le choix est fait de ne pas donner une fin heureuse. Il n’y a pas de héros, les personnages sont anonymes et l’histoire est une histoire parmi d’autres. L’amour est une valeur universelle et c’est la seule chose que le processus de déshumanisation semble ne pas pouvoir briser.

 

La remise des prix était l’occasion de rendre un hommage à Jean Moulin et Simone Veil