Actualités

RDEN : L’ARMÉE AU LYCÉE ! (article de Tom et Julien 1ES1)

Par admin6 brossard, publié le mardi 23 avril 2019 10:14 - Mis à jour le mardi 23 avril 2019 10:14
rden1.jpg
Le Mardi 26 mars, s’est déroulée au Lycée la 15e Rencontre Défense et Éducation Nationale. Voici le récit et différentes interviews de cet événement.

DÉROULEMENT DE LA JOURNÉE

De 9h à 17 h, les différents stands et activités étaient présents sur le site du lycée. Les lycéens et collégiens des alentours ont pu découvrir les différents métiers de l’armée.

Parmi les différentes activités proposées, il y avait un podium où se produisait le cortège musical de l’armée qui interprétait différentes musiques, histoire de mettre une ambiance festive à l’événement. Pour ceux qui préféraient l’action, sur l’événement était aussi présent un espace où les militaires simulaient des fausses arrestations ou attaques. Ensuite un hélicoptère, un Dauphin de la marine nationale pour être précis, était présent et a simulé à 15h un faux sauvetage devant les yeux ébahis des lycéens et collégiens . Différents stands étaient installés sur le parking et dans la salle de sport du collège Jean Moulin avec notamment un stand où les jeunes pouvaient piloter un drone militaire ou encore un autre où ils pouvaient monter à bord de véhicules militaires. Dans la salle de sport du collège Jean Moulin, la police nationale, les pompiers de Paris et la Douane étaient notamment présents. À l’intérieur du lycée, un musée improvisé avait été mis en place. Il retraçait les différents changements de l’uniforme militaire français. À côté de cet espace historique se trouvaient différents véhicules américains datant du débarquement de Normandie de 1944 !

Enfin, différents jeunes du lycée, ont aussi passé leurs JDC (Journée Défense et Citoyenneté).

L’INTERVIEW DE HUGUES CORBEIL COORGANISATEUR DE L’EVENEMENT

Pourquoi avoir organisé une RDEN ?

« La Rencontre Défense et Éducation Nationale, c’est la 15e édition. Le but est de garder le lien entre l’armée et sa jeunesse mais aussi de garder le lien entre l’armée et sa nation.On présente aux jeunes les différents métiers de l’armée. »

Pourquoi avoir fait cette édition à Berck ?

« On a choisi de venir à Berck car tout d’abord, une première proposition a été fait par Mme Lemaire, proviseure du lycée Lavezzari qui a souhaité nous accueillir puisque nous étions déjà venus sur le site avec nos sections sentinelles l’été et lors des RICV. »

LES DIFFÉRENTS MÉTIERS

Les pompiers de Paris «  Nous sommes présents sur l’événement car les pompiers de Paris font partie de l’armée de terre. C’est Napoléon qui créa la brigade des pompiers de Paris en 1811 après un énorme feux au sein de l’ambassade d’Autriche avec plus d’une centaine de morts. Et a donc créé cette brigade qui était composée de militaires de l’armée de terre. Les conditions pour entrer aux pompiers de Paris sont les suivants : il faut être majeur, avoir entre 18 et 25 ans, avoir la nationalité française, avoir un diplôme scolaire (n’importe lequel), avoir une bonne condition physique et un casier judiciaire vierge. Pour finir, notre métier pourrait se définir en trois mots : altruisme, efficience et discrétion »

 

Marine aéronautique navale « Notre principale mission est le sauvetage en mer sur toute la Manche/Mer du Nord de pêcheurs, de plaisanciers. Nous avons différentes voies pour intégrer la Marine. On recrute à tous les niveaux (Bac, Brevet, Prépa) il y a des spécialités pour tout le monde cela va de pilote, cuisinier ou même pompier. Dans notre métier, j’aime l’imprévu, la réactivité, la technicité. Je vis des choses extraordinaires au quotidien. On côtoie des personnes fantastiques. Dans la marine et dans tous les corps de l’armée, il y a un esprit d’équipe très fort que l’on trouve nulle part ailleurs. »

 

Police « La Police est en charge de la sécurité intérieure et est donc souvent en relation avec l’armée. Dans la police, il y a une centaine de métiers différents. Il y a deux grands axes principaux la police technique et scientifique et les actifs (armés). Pour les actifs on recrute du baccalauréat au master 2 et pour la police technique et scientifique on recrute du CAP ou diplôme d’ingénieur.Dans:le métier de policier, il n’y a pas de routine ».

 

Gendarmerie prévention de la délinquance juvénile « Cette brigade spécifique fait de la prévention dans les établissements scolaires. Notre métier pourrait se définir en trois mots : passion, rencontres, transmission »

 

Gendarmerie mobile « On présente aujourd’hui différentes armes qu’utilisent la gendarmerie pour le maintien de l’ordre. Ces armes font partie du métier. »

 

Douane « On est une force de l’état. On risque de revenir sur le devant de la scène avec le Brexit notamment. Le travail de douanier est un travail de recherche. Il faut sans cesse s’adapter aux nouvelles techniques de fraudes. Les missions sont très variées. C’est un métier passionnant. Le seul moyen de devenir douanier, c’est par concours. Nous avons trois niveaux de concours : Brevet, Bac ou licence. Trois mots qui définissent le métier sont passion, recherche et solidarité. »

DES PASSIONNÉS DU DÉBARQUEMENT !

Comme dit précédemment, des véhicules datant du débarquement de Normandie étaient présents sur l’événement grâce à des passionnés et des collectionneurs de véhicules américains du débarquement voici l’interview de l’un deux :

Quels sont les véhicules présents aujourd’hui et quel est le but de leur présence?

« On a aujourd’hui trois types de véhicules datant de 1943 : le GMC, Dodge et la jeep. Ce sont les trois véhicules emblématiques du débarquement. Ces véhicules sont d’origine mais restaurés. Nous sommes passionnés de cette époque et des véhicules. Notre but est aussi de maintenir le devoir de mémoire pour les jeunes générations. On les garde en vie !»

Connaissez-vous l’histoire de ces véhicules ?

« Malheureusement non, nous avons pas assez d’informations sur ces véhicules. On sait juste leur date de fabrication. »

L’AVIS DES VISITEURS

Marine en 1ES1 sur La JDC «C’était intéressant, honnêtement j’avais peur de m’ennuyer mais finalement les intervenants (une personne de l’armée de Terre et une personne de la marine nationale) étaient très sympa et nous ont mis à l’aise. Cela s’’est passé très vite. On a même eu un petit déjeuner. Nous avons réalisé des tests et des débats sur la menace et le risque puis sur nos droits et nos devoirs en tant que Français. »

Mme Labbe professeure d’Anglais à Notre Dame à Berck « Un journée passionnante. Je viens de m’informer sur le déminage et le métier de démineur. J’ai trouvé ça très intéressant. Mes élèves prennent également beaucoup de plaisir à visiter les différents stands. Je trouve qu’il est important de faire découvrir aux jeunes passionnés par l’armée tous ces différents métiers »