Actualités

10 mai Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions

Par admin6 brossard, publié le mercredi 10 mai 2017 11:48 - Mis à jour le mercredi 10 mai 2017 16:36

Le 10 mai est la journée des Mémoires et de la réflexion sur la traite, l'esclavage et leurs abolitions instaurée depuis 2006.

Des actions citoyennes ont naturellement eu lieu au lycée Jan Lavezzari de Berck.

Un moment de recueillement a été organisé au cœur du lycée dans le Jardin citoyen de la Mémoire. Cet espace bâti l’an dernier, avait été nettoyé par les élèves et reverdi avec l'aimable soutien de la municipalité et des services techniques de Berck.

Le Jardin de la Mémoire accueille désormais un monument réalisé par la classe de Seconde Gestion Administration : Des mains ont été peintes sur deux rochers. Une main se libérant de ses chaînes et une main tendue vers l’autre. C’est au pied de ce symbole de fraternité qu’une gerbe a été déposée par Madame LEMAIRE, Proviseure du Lycée Jan Lavezzari.

Mme LEMAIRE a rappelé que la France est le premier État et demeure le seul qui, à ce jour, ait déclaré la traite négrière et l'esclavage « crime contre l'humanité ». Elle est également le seul État à avoir décrété une journée nationale de commémoration pour se souvenir des actes passés afin de bâtir un avenir où l’esclavage serait banni.

Des textes ont été lus par les 2GA et les 2de ARENDT (Textes rédigés par des élèves mais aussi une lecture d'un extrait de Condorcet) invitant à une réflexion civique sur le respect de la dignité humaine et la notion de crime contre l'humanité. Un hommage a été rendu aux 28 millions d’esclaves déportés de l’Afrique et aux hommes et aux femmes qui ont œuvré pour la liberté, l’égalité et la fraternité. Condorcet, Olympe de Gouges et Les Lumières sont tant d’humanistes qui ont éclairés les consciences pour que, plus tard, Victor Schoelcher fasse adopter le décret de 1848 abolissant définitivement l’esclavage en France et dans les colonies.

Madame LEMAIRE a rappelé que de nombreux combats restent à mener en France et dans le monde contre l’esclavage moderne. En effet, 46 millions d’individus vulnérables, Hommes, femmes et enfants s'épuisent dans les champs, les usines les mines, les plantations, les maisons, les ateliers…

Enfin, Mme La Proviseure a insisté sur l’importance de l’engagement citoyen des lycéens. Après une minute de silence, les élèves ont tous été félicités pour leurs actions.

La matinée s’est poursuivie par une projection de documentaires et d’extraits de films sélectionnés en salle de conférences par les Seconde GA et leur professeur Mme GHYS. Les classes ont visionné des sujets abordant la traite, son organisation et l’esclavage moderne. Au total, 14 classes ont été concernées par les projections suivies de débats. Ce projet a aussi mobilisé plusieurs disciplines, l’Histoire, le Français, l’art appliqué, la philosophie, l’informatique, l’audiovisuel et l’éducation morale et civique (EMC).

Face au succès de cette manifestation, le rendez-vous est donné pour l’an prochain.

Les photos...

 

www.education.gouv.fr/cid55593/journee-nationale-des-memoires-de-la-traite-de-l-esclavage-et-de-leurs-abolitions.html

 

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe